Jeudi 19 avril 2012 4 19 /04 /Avr /2012 08:46

Afin d’abaisser le prix du code de la route et du permis de conduire de près de 40%, deux nouvelles réformes seraient à développer :

 

  • Permettre aux moniteurs d’auto-école de pratiquer leur profession en tant qu’indépendant.
  • Donner l’opportunité aux candidats à l’examen de s’inscrire directement dans leur préfecture ou par le biais d’une inscription via internet, au lieu de passer, comme auparavant, par les auto-écoles.

De nombreux avantages :

 

  • La valorisation du diplôme des moniteurs afin qu’ils soient mieux rémunérés.
  • Dans l’hypothèse d’un manque de disponibilité et de place pour l’examen, les candidats ne s’attaqueront plus à leur auto-école.
  • Les candidats connaitront à l’avance le temps imparti à leur préparation à l’examen en s’inscrivant de la sorte.

Avec le développement d’internet, les jeunes ont l’opportunité d’apprendre le code de la route sur la toile, ce qui implique une moindre nécessité de s’inscrire dans une auto-école.

 

En appliquant une baisse générale du coût du permis, il faudrait par conséquent réduire le domaine de compétence des auto-écoles qui s’accaparent une marge importante, notamment en ce qui concerne les frais d’inscriptions au code et à la conduite. Dans cette optique, il parait judicieux de leur ôter le droit d’inscrire les élèves afin qu’elles se focalisent sur la base de leur métier, c'est-à-dire la formation.

 

Responsable de l’UNIC, Monsieur Colombani affirme que le code ne coûte presque rien aux auto-écoles, alors que les candidats paient généralement plus de 300 euros pour cette partie théorique.

 

Une thèse déjà démontré dans les rapports Bertrand et Lebrun dont les propositions principales étaient de faciliter le financement du permis de conduire pour les jeunes, d’adapter l’apprentissage à leurs besoins spécifiques et d’améliorer les conditions de passage de l’examen. Pourtant le gouvernement n’en a pas tenu compte.

Où en est la dématérialisation de l’inscription, c’est à dire la transformation des supports d’informations matérielles (documentation papier) en supports informatiques afin de gérer de manière numérique les données et documents d’inscription ? Au point zéro.

En effet, cette réforme a été refusée et enterrée par le Conseil National des Professions de l’Automobile.

Par code-de-la-route-gratuit - Publié dans : Permisecole
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Code de la route gratuit
  • Code de la route gratuit
  • : Automobile
  • : Découvrez nos trucs et astuces pour éviter les pièges de l'examen officiel. Faites notre test code de la route gratuit.
  • Contact

Application Iphone PermisEcole

appli permisecole

Code de la route

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés